Seylech (Charles) Leuthard, Künstler des Lichts.

02.05.2014

21e commentaire, Berne, musée des beaux-arts

Il existe des lieux comme celui-ci, où je me sens bien, inspiré et à la maison. Pour moi, visiter un musée des beaux-arts signifie prendre du recul par rapport au quotidien et me laisser aller. Un retour sur moi-même. Je profite du moment – et m’octroie un café et un gâteau.

Les jours d’ouverture à Grosshöchstetten sont passés et l’exposition «L’art dans la maison rouge» est ouverte au public. Oui, mais comment l’expliquer… j’ai eu beaucoup de discussions sur l’art, les formes, les couleurs, la vie, la musique et – comme si souvent – l’argent et les femmes. Ce sont des rencontres et des discussions qui me font du bien. Dans mon environnement à Brienzwiler elles me manquent souvent.

Je me sens heureux et enrichi que l’opportunité de présenter des œuvres, même de grand format, se soit présentée à Grosshöchstetten. Je réalise seulement maintenant, le travail étant accompli, que le caractère de l’exposition donne l’impression d’être dans un musée. Ce qui me convient parfaitement.

Pour finir, une bonne nouvelle: cela vaut parfois la peine d’être clair et direct et d’exprimer sa mauvaise humeur: voilà qu’il y a de nouveau des seaux de couleur de 5kg. Alléluia!

Bon, retour à l’atelier. De nouveaux tableaux doivent naître.