Seylech (Charles) Leuthard, Künstler des Lichts.

28.07.2020

87e commentaire, Brienzwiler

Chaque année par une belle et chaude journée d’été, l’envie me prend d’aller à la campagne pour admirer les champs de blé, pour m’intérioriser, pour entendre le murmure de l’été, pour caresser avec la main les épis de blé qui dansent dans le vent et pour sentir la terre. Ils sont magiques pour moi tous ces moments où la terre devient dorée comme le soleil.

Je ne peux rien faire d’autre que de peindre ces impressions. Ainsi, l’autre jour j’ai créé quatre petits tableaux à l’huile, deux sur bois (33 x 29 cm) et deux sur toile (50 x 40 cm). Le quatrième m’a particulièrement bien plu.

Sur ce tableau, le soleil et le champ de blé occupent beaucoup de place. Le soleil est déjà bas sur les épis mais la chaleur de la journée et la puissance du soleil sont encore perceptibles. Un moment hors du temps. Une profonde paix s’en dégage.

Je l’ai nommé « Un jour doré ».